Le dadaïsme (1967)
play
    • Partager :
  • |
  • 3805
  • VIEW
DETAILS

Remontons à Dada – L’AIR DU TEMPS – (1967, RTB, 32′)

(Images d’archives SONUMA)

 

« J’eus l’occasion de montrer jusque dans quels abîmes – parfois de drôlerie – peuvent aller des artistes épris de liberté dans Remontons à Dada, que je fis avec Jean Dypréau et surtout avec ce merveilleux coupable du sabordage du dadaïsme : Philippe Soupault. N’ayant pas perdu l’intransigeance de sa jeunesse il me démontra que l’exposition Dada du musées d’Art moderne de Paris, où j’avais trouvé la matière de mon film, aurait dû être détruite ou ne pas exister. »

Jean Antoine

 

« À l’occasion de l’exposition Dada organisée par le musée d’art moderne à Paris, Jean Antoine revisite ce mouvement né de la révolte de jeunes gens en colère, écœurés par les carnages absurdes de la guerre de 14. Il situe Dada en le replaçant dans l’effervescence de l’époque avec Marcel Duchamp, Picabia, le futurisme puis le surréalisme, raconte sa naissance au café Voltaire à Zurich et évoque ses réseaux à Berlin, Paris, Amsterdam, Hanovre. Philippe Soupault, un des membres actifs de ce mouvement relève la contradiction qu’il y a à le célébrer dans un musée alors que Dada se proclamait anti-art, anti-littérature, anti-tout et demandait que dans ce lieu on n’aime et l’on ne regarde que le plancher. Une revisitation historique et documentée étayée par les souvenirs des témoins ou des théoriciens. Il y a une très belle intervention de Philippe Soupault. »

Jacqueline Aubenas

 


Réalisation : Jean Antoine
Texte : Jean Dypréau
Images : Jean Roch, Fernand Tack
Son : Jean-Claude Doulet, Albert Rupf
Montage : Jean Depaye
Production : Janine Modave
Musiques nouvelles sous la direction de Pierre Bartholomée
Avec : Philippe Soupault, Noël Arnaud, Alain Jouffroy, Otto Hahn, Michaël Sonnabenn, Michel Sanouillet

Comments (0)

Leave a reply

Should you ever have a question, please dont hesitate to send a message or reach out on our social media.