La littérature fantastique (1962)
play
    • Partager :
  • |
  • 3115
  • VIEW
DETAILS

La littérature fantastique – HORS-TEXTE – (1962, RTB, 39′)

(Images d’archives SONUMA)

 

« Jean Ray, Michel de Ghelderode, des fantômes sortis de l’irréalité. Jean Ray dans une ruine en plein hiver – en complet veston léger il attend sans bouger que l’éclairage soit fixé et murmure : « Je n’ai jamais senti le froid » –, Ghelderode au moment où je le quitte : il m’ouvre la grande porte de sa maison, me regarde et me dit : « Avoir votre âge [j’ai 32 ans] et savoir ce que je sais ». Sa mort peu après fera l’objet d’une rumeur l’attribuant à mon tournage. Très malade, il est vrai, c’est lui qui nous avait enjoint de le filmer en vitesse, à un moment où sa femme était partie faire des courses. »

Jean Antoine

 

« Le texte intelligent d’Henri Vernes est le fil conducteur de cette émission. Appuyé sur une iconographie abondante, il évoque les sorcières, les vampires, les démons de tout poil et de tout sabot, et les grands auteurs anglo-saxons, maîtres du genre. Jean Antoine a charpenté le film par des rencontres avec Thomas Owen, Monique Alika Watteau. Jean Ray raconte une aventure personnelle qui les a mis face à l’autre monde. Jacques Bergier et Louis Pauwels sont aussi là et surtout Michel de Ghelderode entouré de ses marionnettes et parlant longuement de la vie secrète des objets. Une série de portraits intéressants qui font archives. »

Jacqueline Aubenas

 


Réalisation et interview : Jean Antoine
Commentaires : Henri Vernes dit par Évelyne Axell
Images : Jean Roch, Cyril Siiriainen
Son : Jean-Pierre Verhulst, Christian Forget
Montage : Jean Depaye

Comments (0)

Leave a reply

Should you ever have a question, please dont hesitate to send a message or reach out on our social media.