Paul Delvaux à Furnes
play
    • Partager :
  • |
  • 4018
  • VIEW
DETAILS

Paul Delvaux ou les rêveries d’un peintre solitaire – STYLES – (1985, RTBF, 38′)

(Images d’archives SONUMA)

 

« Il exécutait dans le plus petit des ateliers que j’aie jamais vu, une toile d’un assez grand format qui y tenait tout juste. »

Jean Antoine

 

« Un commentaire en off dit par le cinéaste situe la petite ville de Furnes, provinciale et paisible. Vues extérieures que l’on retrouve dans quelques séquences quand Paul Delvaux, promeneur et spectateur, suit la procession annuelle, grand évènement religieux. La majeure partie du film est un entretien dans l’atelier du peintre fait de courtes et nombreuses scènes, de questions-réponses séparées par une promenade dans l’univers de ses tableaux, grandes femmes immobiles, messieurs à la Jules Vernes, villes antiques, squelettes animés et tout le monde ferroviaire, trains et trams, que l’artiste affectionnait. Beaucoup de sujets sont abordés, les femmes, la religion, la solitude, l’enfance, la nature, la politique, la réalité… Paul Delvaux répond avec sincérité et bon sens. Il n’est en rien le théoricien de son œuvre qu’il espère valable. Ce qu’il a à dire et à transmettre, ses tableaux le font avec force et persistance, il se tient auprès d’eux, simplement. »

Jacqueline Aubenas

 


Réalisation : Jean Antoine
Images : Renier Doutrelepont, Gérard Collet
Son : Vic Vanderslagmolen, Paul van Holsbeek
Décors sonores : André Colson

Comments (0)

Leave a reply

Should you ever have a question, please dont hesitate to send a message or reach out on our social media.